Agglo et polycarbo

Article de Emmanuelle ROMBACH paru dans Polystyrène p.96 n°69 novembre 2003


Sur les bords de la rivière Zembs, la commune d'Herbsheim se dote d'une salle polyvalente, Le Courlis, un exemple d'architecture contemporaine dans le paysage du grand Ried. Présentation d'un bâtiment singulier.

Au débouché du pont qui conduit au stade d'Herbsheim émerge un événement architectural : la nouvelle salle sportive et festive de la Communauté de Communes de Benfeld et environs. L'édifice frappe par la simplicité de ses volumes et la sobriété de ses matériaux, résultat d'une volonté architecturale forte confrontée à une enveloppe financière plutôt modeste.

Un socle en maçonnerie abrite le hall d'entrée, les vestiaires, le local rangement et la cuisine. Il ancre le bâtiment dans son contexte et sert de base au volume émergent bardé de polycarbonate qui couvre la salle polyvalente et lui confère, de jour comme de nuit, un caractère énigmatique. L'agglo de béton, peint à l'extérieur en vert tendre pour "dialoguer" avec l'environnement végétal de l'équipement, reste brut à l'intérieur, affichant sans complexe la vérité de sa matière. L'orange des menuiseries intérieures apporte la touche colorée qui suffit à égayer et dynamiser le traitement sobre en gris et noir de la grande salle et à donner le ton de l'ambiance des autres locaux Un bâtiment qui prouve qu'en Alsace, on peut faire simple, contemporain et économique.

L'avis des architectes

Au-delà de ce type de programme (une salle polyvalente) qui impose ses dimensions et sa forme, vous avez réussi à tisser des liens forts avec le site par son image, son positionnement, ses ouvertures. Quelle a été votre manière d'imaginer ce bâtiment ?

Nous avons eu une approche très pragmatique. Se caler en fond de parcelle pour laisser jaillir un monolithe de polycarbonate (le plastique ça fait joli) et son parvis végétal, avec en fond la nature verdoyante et bucolique : c'est un contraste qui s'est vite imposé dans notre réflexion. Après,tout est trivial, fonctionnement et vues : l'entrée du bâtiment se cale sur la rue, la grande salle s'ouvre sur le terrain de sport extérieur grâce à des grandes baies coulissantes, la fenêtre horizontale de la salle de réunion englobe le village dans un large panoramique.Trois orientations différentes qui calent le bâtiment dans son contexte...

L'extérieur qui scintille, l'intérieur plutôt sombre... on est surpris par la différence des ambiances liées à l'emboîtement de ces deux carapaces. Pourquoi ce contraste ?

On a voulu faire chic à l'extérieur comme un diamant qu'on astique. et classe à l'intérieur (vous noterez la nuance) avec le moins de fric possible. plafond inox dans la salle de réunion, ambiance sombre dans la grande salle dont on peut-moduler l'éclairage (on allume plein pot pour le mariage de l'oncle. on tamise pour l'anniversaire de grand-mère).

Je peux venir samedi ?